Sélectionner une page

Etes-vous un(e) véritable artisan(e) ? Demandez votre reconnaissance gratuitement

Publié le 3 mai 2018

 

Depuis le 1er juin 2016, les artisans et artisanes peuvent demander une reconnaissance légale afin de mettre en valeur leur activité et leur savoir-faire. A ce jour, 1.647 artisans l’ont demandée et 1.017 artisans l’ont obtenue, principalement dans les secteurs de l’alimentation, de produits de luxe, du bois, du textile et des meubles. Ils peuvent utiliser le label Artisanat Certifié pour une plus grande visibilité auprès du public.

 

Qui peut obtenir le label ?

 

Toute entreprise qui emploie moins de 20 travailleurs peut prétendre à la reconnaissance. L’activité doit présenter un caractère manuel et authentique et démontrer un savoir-faire axé sur la qualité, la tradition ou l’innovation.

 

« Pour un acheteur, il est intéressant de savoir qu’il a affaire à un vrai spécialiste »

 

Un des premiers artisans reconnus en 2016, Jacques Magnette est facteur de clavecins. Dans son atelier, Jacques  choisit soigneusement les meilleurs bois pour construire un bel instrument. Il les rabote, les polit puis les colle. Après le temps de la décoration, viendra celui tant attendu de la rencontre avec le musicien, entre les mains duquel l’instrument patiemment façonné pourra enfin résonner.

Des années de travail sont nécessaires pour arriver à la maîtrise de l’art. La création du label Artisanat Certifié initiée par le SPF Economie est venue reconnaître ce savoir-faire, le mettre en valeur, le mettre en lumière. Quelle satisfaction pour un artisan comme moi, souvent seul dans son atelier, de voir son talent reconnu ! Et quelle facilité aussi pour un futur acquéreur de se savoir servi par tant de compétence.

Jacques Magnette

« Un commerce de vélos peut aussi être reconnu comme artisanal »

Tom Hermans fait lui aussi partie de ces artisans qui ont demandé et obtenu cette reconnaissance. Tom est fasciné depuis son plus jeune âge par les vélos. Pour son 14e anniversaire, il demandait déjà une soudeuse pour pouvoir fabriquer des vélos. En 2004, il a débuté son commerce de vélos.

Je trouve que notre activité peut également être reconnue comme artisanale. Nous effectuons toutes nos réparations nous-mêmes, nous soudons des cadres de bicyclettes, nous construisons nous-mêmes des vélos électriques et nous tressons des roues. C’est terriblement difficile et cela demande beaucoup de patience. Grâce au label Artisanat Certifié, nous pouvons nous distinguer, notamment par rapport au chaînes de magasins et aux webshops. C’est un atout important.

Tom Hermans

Convaincu(e) ?

 

Vous trouverez tous les infos sur www.lesartisans.be.

Complétez le formulaire de renseignements et envoyez-le à la Commission Artisans par courrier ou via e-mail.

Bon à savoir : la procédure est gratuite.

 

Source photos et article : https://news.economie.fgov.be/