Sélectionner une page

De nombreuses entreprises devraient pouvoir recourir de façon plus souple au chômage temporaire jusqu’à la fin de l’année. La ministre fédérale de l’Emploi Nathalie Muylle (CD&V) se dit prête à répondre favorablement à leur demande, a-t-elle exposé mardi dernier à la Chambre.

Pour aider les entreprises à faire face à la crise liée au coronavirus, le gouvernement avait assoupli en mars les conditions d’octroi du chômage temporaire. À l’exception de l’horeca, de l’événementiel et du secteur du voyage, ce cadre plus souple devait prendre fin au 1er septembre. Mais le Groupe des Dix (qui réunit les partenaires sociaux) plaidait pour une prolongation du régime souple jusqu’à la fin de l’année.

Interrogée à la Chambre mardi, la ministre fédérale de l’Emploi Nathalie Muylle (CD&V) s’est dite prête à répondre favorablement à cette demande à une condition. Seules les entreprises qui, entre le 1er avril et le 30 juin, ont invoqué le chômage temporaire pour 20% des jours normalement prestés pourront utiliser le dispositif plus souple. C’est le cas de la plupart des entreprises qui ont eu recours au chômage temporaire.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) s’est dite satisfaite de la nouvelle. « C’est extrêmement important pour nos entreprises », a réagi sa directrice générale Monica De Jonghe, citée par De Tijd. (Belga)

Source : BELGA

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer