Sélectionner une page

Le samedi 11 avril dernier s’est tenu un Conseil des Ministres restreint en présence des présidents des 10 partis. Suite à cette réunion, plusieurs mesures ont été actées afin de protéger l’activité économique face au coronavirus. Voici plusieurs de ces mesures :

  • La suppression du plafond des heures supplémentaires de travail volontaires dans les secteurs dits  » critiques  » jusqu’au 30 juin 2020.
  • L’augmentation des heures de travail des étudiants jobistes au second semestre de 2020 afin qu’elles n’entrent pas en compte dans le calcul du contingent (475 heures par an)
  • L’accès pour les demandeurs d’asile au marché du travail pendant l’analyse de leur dossier
  • La possibilité pour un chômeur temporaire de travailler provisoirement dans les secteurs forestier et de l’horticulture de manière flexible et sans perte de revenu. Pour une journée de travail complète, par exemple, le travailleur bénéficiera du salaire normal lié à la fonction exercée ainsi que d’un montant équivalent à 75% de l’allocation de chômage temporaire.
  • La mise à disposition d’un employé auprès d’un autre employeur afin de faciliter la mise à disposition provisoirement d’employés auprès des secteurs  » critiques « 
  • Un moratoire temporaire sur les faillites des entreprises. Pendant cette période difficile, toute entreprise débitrice – en difficulté du fait des retombées du Covid-19 – sera protégée contre les saisies conservatoires et exécutoires, toute déclaration en faillite ou dissolution judiciaire. En outre, les délais de paiement prévus dans un plan de réorganisation sont prolongés
  • La confirmation d’un droit passerelle pour les indépendants complémentaires:  » classique  » quand il concerne les indépendants qui cotisent au maximum ;  » adapté  »  pour certains indépendants complémentaires (revenu entre 6996,89 et 13993,78) et pensionnés actifs (revenu >6996,89) qui sont obligés d’interrompre leurs activités en raison du Covid-19.
  • La possibilité de cumuler de manière successive un contrat à durée déterminée (CDD)dans les secteurs  » critiques  » pendant une période de trois mois
  • Le gel de la dégressivité des allocations de chômage

 

Source de l’article : www.rtbf.be

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer