Sélectionner une page

Fondatel-Lecomte investit dans la robotisation

Publié le 14 mars 2017

 

Fondatel-Lecomte, fonderie fondée en 1875, située à Andenne, active dans le secteur des fontes de voirie (trapillons avaloirs, grilles de chaussée, etc.) a été rachetée fin 2008 par un industriel flamand Joris Ide.

Reconnue pour son savoir-faire en Belgique, l’entreprise est également très présente à l’étranger, principalement en France, mais également aux Pays-Bas, en Tchéquie, en Angleterre,…

Depuis la reprise fin 2008, la société n’a cessé d’investir, principalement dans son usine à Andenne pour fiabiliser et sécuriser la production mais également dans la recherche et le développement de nouveaux produits et de nouveaux marchés.

En 2017, c’est dans la robotisation des tâches pénibles et difficiles que l’entreprise investit. Elle vient en effet d’installer un nouveau robot de finition (voir la vidéo ci-dessous). En plus d’améliorer la sécurité, la pénibilité et le rendement, l’introduction de telles machines permet de rester compétitif dans un marché européen déjà soumis à une dure concurrence des produits d’Inde et de Chine, principalement.

Enfin, le développement de la robotique sur le marché du travail va de pair avec l’essor de nombreux métiers dont on parle déjà de pénurie pour certains. C’est le cas par exemple des électromécaniciens et des électriciens automaticiens.

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer