Sélectionner une page

La Maison des parlementaires: nouveau défi pour Artes TWT

Publié le 22 août 2019

 

À Namur, le chantier de construction de la future Maison des Parlementaires a officiellement démarré ! Au programme de ces premières semaines : la démolition des bâtiments et le désamiantage. Ces travaux seront effectués en parallèle et demandent donc une parfaite coordination. Seules deux façades seront conservées pour la préservation du patrimoine namurois. Ces travaux de démolition vont durer 2 mois. Le chantier sera ensuite en arrêt durant quelques mois, le temps d’effectuer des fouilles archéologiques. Ensuite, Artes TWT pourra entreprendre les travaux de terrassement et le gros-œuvre du nouveau bâtiment.

 

Un nouveau bâtiment pour de nouveaux enjeux

L’extension du Parlement de Wallonie Wallonie a été conçu pour répondre à plusieurs besoins :

  • Améliorer des conditions d’accueil des citoyens, y compris des personnes handicapées,
  • augmenter la surface d’espace de travail avec de nouvelles salles de réunions et des bureaux
  • fournir un bâtiment à consommation d’énergie quasi nulle afin de répondre aux exigences relatives aux bâtiments publics fixées par l’Union européenne.

Le nouveau bâtiment a été conçu pour s’intégrer au mieux dans le paysage urbain. Du point de vue environnemental, il se conforme aux exigences relatives aux bâtiments publics fixées par l’Union européenne avec une consommation d’énergie quasi nulle. Le coût total de la Maison des parlementaires est estimé à 10 millions d’euros.

Photos ©Atelier de l’arbre d’or

Source de l’article : www.artesgroup.be/

Notre site utilise des cookies. En cliquant sur "Accepter" vous nous autorisez à déposer un cookie à des fins de mesure d'audience. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer